Ahmed et Pascal

portrait-ahmed-pascal-mazettesC’est au détour d’une dégustation de chocolat chez Fricote, une petite boutique à Lausanne, que l’on a découvert Sisao. Derrière ce nom se cachent deux hommes, deux amis liés autour de ce projet. Ils nous le racontent les yeux pétillants et le sourire aux lèvres en se remémorant les mois passés qui ont permis à Sisao de voir le jour.

Dans la maison d’Ahmed, il y a une pièce consacrée à l’élaboration d’un produit pas comme les autres. C’est dans cette pièce, appelée la « Chocolaterie » par ses enfants, que l’entrepreneur et son ami Pascal ont longuement travaillé pour créer les délicieux carrés de chocolat Sisao. Née de l’amitié de deux hommes aux parcours à la fois variés et convergents, découvrons l’histoire de cette marque de chocolat lausannoise.

Pascal, bientôt 35, est originaire du Liechtenstein. Marié à une Allemande, il passe quatre mois par année en Tanzanie, pour les besoins professionnels de son épouse. Après une formation d’électronicien et des études de lettres à Lausanne, il ouvre sa boîte spécialisée… dans la gestion de patrimoine. Un parcours de vie plutôt atypique que l’on retrouve également chez son associé, Ahmed. L’entrepreneur de 40 ans est né en Algérie et a grandi à Lausanne. Chocolatier de formation, il a travaillé au sein d’un restaurant gastronomique, mais est aujourd’hui à la tête de sa propre société dans la région de Genève et vit à Luins, un petit village vaudois, avec sa femme et leurs deux enfants. Ce qui réunit ces deux hommes a priori très différents, c’est un projet professionnel, mais aussi une amitié.

Il y a six ans, ils se rencontrent dans le cadre de leur travail respectif. Lorsque les deux compères sont présentés par la soeur d’Ahmed, la collaboration se passe à merveille. Des liens sont vite tissés et c’est autour d’une vive amitié qu’ils décident de se lancer dans un projet commun, qui reflète leurs valeurs et leurs envies communes. « On a toujours eu envie de travailler ensemble» raconte Pascal. « Ahmed est un type extraordinaire et on aime tous les deux les produits de qualité. On voulait aussi mettre en valeur la région lausannoise que l’on aime beaucoup. »

Ainsi, à côté de ses activités indépendantes, le duo se met à la recherche d’une production locale et s’oriente naturellement vers le chocolat, symbole de la tradition suisse, mais aussi un retour aux premières amours d’Ahmed : « Mes formateurs m’ont transmis un savoir magnifique » dit-il avec un grand sourire. Au-delà de leur goût pour le chocolat et leur attrait pour ce qu’il représente, Ahmed et Pascal ont envie de moderniser son image. D’abord ils cherchent à en supprimer le sucre ajouté et le lactose : « Nous voulons un chocolat qui soit accessible à tous » déclare Pascal. Ensuite, ils proposent de modifier la façon de le consommer : « Nous voulons en faire un objet à partager, convivial, que l’on offre pour faire plaisir, un peu comme le vin. »

C’est ainsi que les deux amis créent Sisao et installent leurs bureaux à Lausanne. Ils choisissent un cacao provenant d’une exploitation biologique au Togo avec laquelle ils travaillent de façon équitable, en leur permettant notamment de travailler sur d’autres produits afin de se diversifier. Ils le transforment chez un couverturier suisse. Ils confient la réalisation des pochettes à une entreprise vaudoise à but social spécialisée dans le domaine. Emballés dans des petits papiers de couleur différentes représentant chacune une humeur, les carrés de chocolat sont délicats et vendus dans des boutiques locales. Ahmed confie : « Pour nous, c’est autant un objet qu’un aliment. Les différentes couleurs de pochette permettent de créer des ambiances qui varient, même si le chocolat à l’intérieur est le même. C’est intéressant de voir comment les couleurs ont une grande influence sur le goût. C’est pourquoi nous voulons le vendre dans des lieux qui ont une âme et un univers singulier, car il est différent des chocolats que l’on trouve dans la grande distribution. »

Forts du nouveau chocolat lausannois qu’ils ont créé, Pascal et Ahmed ont surpris leur entourage par la rapidité avec laquelle ils ont mis en oeuvre leur projet. Grâce à leur caractère complémentaire, ils ont su contourner les différents obstacles pour créer leur produit en quelques mois. « Le parcours de chacun a permis de faciliter les choses, car les connaissances de l’un et de l’autre ont été utiles dans la réalisation du projet. Le fait d’être chacun indépendant permet aussi d’être très flexible » dit Pascal. Nous ne doutons pas que le temps dédié à la dégustation et à l’emballage à la main de chaque chocolat en début de parcours a également contribué à leur motivation.

En boutique, ils reçoivent aussi un accueil très positif et sont ravis des retours sur le goût du chocolat et le concept derrière leur produit. « Sisao, c’est en fait le mot oasis à l’envers » nous dévoile Ahmed, « car c’est une activité qui nous fait sortir de notre quotidien. Elle est vivifiante. Elle nous permet de voyager, de faire de nombreuses rencontres et de nouer des relations humaines. C’est un projet qui demande du travail mais nous donne également beaucoup d’énergie en retour. »

pola-ahmed-pascal-mazettes

Sisao Chocolat
Rue Caroline 2
1003 Lausanne
http://sisao.ch/

Une réflexion au sujet de « Ahmed et Pascal »

  1. Rachel

    Mmmmm…Ca fait envie- merci de nous faire decouvir ca!!
    Et vous nous avez manqué ces dernières semaines, donc welcome back et on croise les doigts pour que ca marche au mieux!
    Bon dimanche à tous,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *