Archives du mot-clé suisse

Le Grand Marché De L’Embrouille

12573917_1718118048474869_2525869902186042391_n

Le Grand Marché de l’Embrouille revient avec ses nombreux exposants et créateurs. Vous y trouverez des fripes, des objets vintage, des ateliers de réparation de vélo, des vinyles et un brunch de folie!

Ca se passe à Case à Chocs (Quai Philippe Godet 20, 2000 Neuchâtel), le lundi 28 mars de 11h à 18h et c’est les vacances alors pas d’excuse pour y aller surtout que vous n’allez pas être déçu.

Ramdam

helvetibox-mazettes-2

Amis gourmands, voici pour vous Helvetibox ! En vous abonnant, vous recevrez une boîte contenant 5 à 8 produits du terroir mettant à l’honneur un canton différent chaque mois.

Entre le sirop de Dents-de-Lion neuchâtelois et le pesto à la courge de Wetzikon, on salive à l’idée d’ouvrir la jolie box gourmande avec des saveurs 100% suisses. En plus, Helvetibox contient aussi des interviews des personnalités locales, des recettes, des bons plans pour découvrir les produits de chaque région.

helvetibox-mazettes

Tarte au vin cuit

tartevincuit2-mazettesOn ne pouvait pas passer à côté d’une recette bien de chez nous. Après avoir longuement hésité entre la raclette, la fondue et le papet, notre choix s’est arrêté sur la tarte au vin cuit. On vous prévient tout de suite, on ne l’a pas choisit pour sa légèreté…

Pour commencer, on prépare la pâte sablée (vous pouvez évidemment l’acheter mais elle est si simple à faire). Il vous faut pour une plaque de 30cm :
– 1 jaune d’oeuf
– 50 gr de sucre
– 250 gr de farine
– 125 gr de beurre
– 1pincée de sel

tartevincuit-mazettes

Mélangez la farine, le sucre et le sel, puis ajoutez le beurre coupé en morceau. Malaxez du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte granuleuse. Faites un puits et ajoutez le jaune d’œuf et un peu d’eau. Il faut bien pétrir afin d’avoir une pâte lisse, souple et sans morceaux. Vous pouvez l’abaisser directement.

Pour la garniture, il vous faut :
– 1.5dl de vin cuit (nous, on l’a achetée au marché, un délice!)
– 2dl de crème entière (on a opté pour de la crème double! Mmmhhh)
– un peu de maïzena

tartevincuit1-mazettes

Faites cuire votre pâte sablée à blanc en prenant soin de piquer le fond avec une fourchette, à 180° pendant 15min (selon le four laissez plus longtemps). Pendant ce temps, mélangez le vin cuit avec la crème et la maïzena, goutez. Il ne faut pas que le goût du vin cuit soit trop fort, on doit sinon rajouter de la crème (bah oui pendant qu’on y est…)

Une fois que votre fond de tarte est prête, sortez-là du four, versez-y la préparation de vin cuit et la remettre au four durant 5-8 minutes.

Laissez refroidir et bon appétit!

 

 

« Entre blanc et rouge »

Pour cette semaine spéciale Suisse, on vous présente ce livre tout en graphisme. A coup sûr, il vous fera vous exclamer devant tout ces souvenirs… Il suffit de quelques dessins et d’un mot pour nous faire voyager dans nos mémoires et dans notre Suisse.
rougeblanc-mazettes

Entre Rouge et Blanc
Voyage en couleurs à travers la Suisse
Karen Ichters & Hadi Barkat
ISBN: 978-2-940481-03-3

On vous laisse avec quelques-unes des illustrations de Karen Ichters accompagnées des textes de Hadi Barkat et les liens vers leur site pour les découvrir un peu plus.

rougeblanc-mazettes3 rougeblanc-mazettes2 rougeblanc-mazettes1

Bon voyage!

Brioche suisse

Cette recette, c’est grâce au super blog de Ma Toque qu’on la découvert et faite… On vous invite chaudement à jeter un oeil à ces superbes recettes.

brioche4

Pour la pâte à brioche
– 300g de farine
– 60g de lait tiède
– 12g de levure fraîche
– 75g de beurre à température ambiante
– 40g de sucre
– 2 œufs
– 1 pincée de sel
– 1 jaune d’œuf + 1 cuillère à soupe de lait (pour dorer)

Pour la crème pâtissière
– 250g de lait
– 60g de sucre
– 2 jaunes d’œuf
– 30g de farine
– 25g de beurre
– 1 gousse de vanille

Pour la garniture
– 80g de pépites de chocolat

Pour le sirop
– 30g d’eau
– 30g de sucre

Préparation de la pâte à brioche
Dans un bol, verser le sucre, la farine, puis les œufs. 
Émietter la levure dans le lait tiède et mélanger.
 Ajouter au reste des ingrédients dans le bol. Travailler la pâte pendant 5 minutes, puis ajouter le sel. Pour finir, incorporer en plusieurs fois le beurre mou coupé en petits morceaux. Travailler pendant une dizaine de minutes supplémentaires pour que la pâte forme une boule lisse qui se décolle des parois du bol.
Mettre du film alimentaire sur le bol de façon à ne pas laisser passer d’air et laisser reposer au frais toute la nuit.
 Si la pâte doit être prête à l’emploi le jour même, couvrir d’un linge et laisser pousser pendant environ une heure à température ambiante.

Préparation de la crème pâtissière
Dans une casserole, verser le lait, et faire chauffer à feu doux. Fendre la gousse de vanille pour en prélever les graines : ajouter les grains directement dans le lait ainsi que la gousse fendue vide avec.
 Porter à ébullition, puis retirer du feu et couvrir pour laisser infuser dans la casserole une vingtaine de minutes.
Placer une nouvelle fois la casserole sur le feu et porter le lait à ébullition à feu doux.
 Pendant ce temps, verser les jaunes d’œuf et le sucre dans un bol et fouetter le mélange rapidement pour le blanchir.
 Ajouter ensuite la farine et fouetter une nouvelle fois pour obtenir un mélange homogène.
Lorsque le lait arrive à ébullition, baisser le feu, puis retirer la gousse de vanille fendue de la casserole. 
Verser la moitié du lait qui se trouve dans la casserole sur le mélange qui est dans le bol, puis le détendre au fouet (rendre la préparation plus souple, plus fluide). Verser ensuite le tout dans la casserole et placer sur feu moyen.
À ce stade, il ne faut plus quitter des yeux son fouet et sa crème pâtissière jusqu’à la fin de sa cuisson.
 La crème va épaissir lentement, et pendant ce temps ne jamais cesser de fouetter la crème, tout en essayant de gratter toutes les parois de la casserole, pour qu’aucun résidu ne s’accroche et ne brûle.
Lorsque la crème est prête, sa texture devient épaisse, elle commence alors à frémir à la surface, continuer encore à battre pendant 50 secondes et retirer du feu. 
Ajouter le beurre en petits morceaux et fouetter à nouveau pour l’incorporer.
Verser la crème pâtissière dans un bol propre et sec puis filmer la crème au contact (coller à la crème).
 Avec la pointe du couteau percer le film plusieurs endroits pour laisser la buée s’échapper.
 Placer le bol dans un récipient d’eau glacée pour faire redescendre la température de la crème rapidement et laisser reposer au frais pendant 1 heure.

brioche1

Le lendemain (ou après le temps de pousse)
Verser la pâte qui a doublé de volume sur un plan de travail légèrement fariné et travailler rapidement avec la paume de la main pour chasser les bulles d’air qui se sont formées pendant le temps de pousse. Abaisser sur une épaisseur régulière (8mm) pour obtenir un rectangle. Recouvrir une moitié du rectangle (partie du bas) avec la crème pâtissière, en l’étalant à l’aide d’une cuillère, puis parsemer de pépites de chocolat. Rabattre la partie du haut restée vide sur celle du bas, et passer légèrement le rouleau à pâtisserie sur le dessus afin de chasser les bulles d’air. Couper des rectangles (5 cm de large) et poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
 Couvrir d’un linge et laisser pousser pendant 1h15.

brioche3

Préchauffer le four à 180°. Dorer les brioches au pinceau avec le jaune d’œuf et le lait, avant de les enfourner pour 10-15 minutes de cuisson, tout en surveillant. Pendant la cuisson des brioches, préparer le sirop en mettant à bouillir dans une casserole l’eau et le sucre. Laisser frémir quelques minutes, puis retirer du feu. Laissez refroidir. À la sortie du four, badigeonner généreusement les brioches de sirop à l’aide d’un pinceau et laisser refroidir sur une grille.
Et là, c’est le moment de vous régaler !